Auto & Moto

Le moteur d’une voiture sans permis : Tout comprendre !

Rédigé par Thierry

Les voitures sans permis sont de plus en plus utilisées en ville. Elles sont très pratiques et adaptées à la vie citadine. Néanmoins, ces véhicules restent des moyens de transport qui peuvent subir des dégâts et des pannes. Pour prévenir au maximum ces problèmes, il est important de bien comprendre le fonctionnement de son moteur. En plus, nous vous recommandons d’appréhender les gestes d’entretien régulier pour prolonger la durée de vie de votre véhicule. Ainsi, avant l’achat voiture sans permis Paris, apprenez plus sur la motorisation et les systèmes de voiturettes.

Le moteur : Comment ça marche ?

Les voitures sans permis sont des véhicules avec des moteurs bridés. Ce type de voiture se démarque par sa faible puissance comparée aux voitures classiques. En effet, le moteur d’une voiturette ne peut pas dépasser les 4kW sous peine d’avoir des problèmes avec la loi. Un véhicule pouvant atteindre une puissance de 8kW requiert automatiquement l’obtention d’un permis B. Lors de l’achat voiture sans permis Paris, faites attention à ce point au risque d’avoir des soucis !

Lors de l’achat ou de la location d’une mini-voiture ou voiturette, vous devez choisir le type de moteur que vous désirez. Il en existe 2 : Les moteurs électriques et les moteurs thermiques.

Bien que plus chères pour l’instant, l’achat d’une voiture sans permis équipée d’un moteur électrique est une option plus écologique et plus amicale envers l’environnement. Ses composants sont alimentés par l’électricité au lieu du diesel habituel.

Les voiturettes à moteur thermiques sont des options plus classiques ! Ce type de moteur fonctionne grâce à la chaleur générée par la combustion qu’il crée. Cette voiture est généralement alimentée au diesel. Les modèles nécessitant de l’essence sont plus ou moins considérés vieux. Les moteurs thermiques émettent plus de gaz à effet de serre que le modèle précédent mais, les mini-voitures sont tout de même considérée un modèle à suivre en ce qui concerne son côté écologique et économique.

L’entretien d’une voiture sans permis est bien moins couteux que l’entretien d’une voiture classique. Dû au côté bridé de son moteur, les voiturettes ne nécessitent pas autant de diesel (environ 3L pour 100Km). Néanmoins, sa composition ne lui permet pas de rouler sur les aires d’autoroutes et les voies express puisque sa vitesse maximale ne doit pas dépasser 45km/h.

En cas de panne : Quoi faire ?

Les pannes des voitures sans permis sont presque similaires à celles des voitures classiques. Bien évidemment, il est toujours préférable de faire appel aux conseils d’un garagiste professionnel. Néanmoins, grâce à des connaissances de base, vous pouvez identifier tout seul le type et la gravité de la panne. Votre voiturette vous signale lorsque l’un de ses composants ne fonctionne pas correctement. Vous devez savoir lire et comprendre tous les voyants de votre tableau de bord. Chaque panne a sa propre méthode de réparation et sa propre gravité. Dans tous les cas, si vous n’avez des connaissances poussées en mécanique, sollicitez l’aide d’un professionnel. Il saura diagnostiquer efficacement votre anomalie et apporter les corrections nécessaires.

Les voitures sans permis sont des alternatives intéressantes pour les citadins de plus de 16 ans. Leur moteur peut être décrit par une version bridé du moteur classique. Ces voiturettes présentant, néanmoins, beaucoup d’avantages.

Concernant l'auteur

Thierry